Home » La France refuse d’extrader Ferhat Mehenni vers l’Algérie

La France refuse d’extrader Ferhat Mehenni vers l’Algérie

Ferhat Mehenni

Le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, a révélé que la France est muette sur la demande de l’Algérie d’extrader le leader du mouvement séparatiste Mak, Farhat Mhenni.

Tebboune a considéré ce silence comme un rejet clair de la demande de l’Algérie, déclarant : « Nous avons demandé à Paris de livrer ce terroriste, mais il ne répond pas, et le sens de cela est le rejet ».

Dans une interview diffusée à la télévision publique dimanche soir, le porte-parole a confirmé que la sécurité algérienne disposait de preuves irréfutables de l’implication du mouvement terroriste Mak dans l’allumage des incendies à Tizi Ouzou et à Béjaïa.

Le président a accusé le régime marocain de soutenir le mouvement inscrit sur les listes du terrorisme en Algérie, notant que les preuves et les preuves que l’Algérie possède à ce sujet ne font aucun doute.

Tebboune a juré à tous ceux qui l’ont tenté de porter atteinte à l’unité nationale et territoriale de l’Algérie, soulignant qu’il ne tolérera pas les mouvements Al-Mak et Rachad.

Concernant le voisin occidental, le Maroc, le président a déclaré que l’Algérie n’envisageait pas de le combattre ou de l’attaquer, mais si elle commence à le faire, alors l’Algérie est celle qui y mettra fin.

Le commandant suprême des forces armées et ministre de la Défense nationale a conclu que l’Algérie est un pays pacifique et n’attaque personne, mais si elle est attaquée, les conséquences seront désastreuses.

Sending
User Review
0 (0 votes)